13 décembre 2021

Trois éléments à prendre en compte lors de la préparation des étables pour l'agnelage

Pour de nombreux agriculteurs qui pratiquent l'agnelage en intérieur, la préparation de cette période comprend la transformation du hangar d'agnelage, quel que soit son usage habituel, en un espace adapté aux brebis et à leurs agneaux nouvellement nés. À l'approche de la saison de l'agnelage, il y a trois éléments clés à prendre en compte, qui permettront de s'assurer que les hangars sont aménagés de manière à créer un environnement propice à la santé des brebis et des agneaux. 

1. Quel temps peut-il faire pendant l'agnelage ?  

Le temps est notoirement imprévisible, mais certaines mesures peuvent être prises avant l'agnelage pour donner une indication de ce qui peut être attendu. Vérifiez le prévisions à long terme régulièrement pour avoir une idée des conditions qui risquent d'être plus douces ou plus sévères que ce qui est typique pour cette période de l'année. Bien qu'il ne faille pas s'y fier, cela vous donnera une idée approximative qui vous permettra de planifier en conséquence. 

Il peut également être utile de repenser à la dernière saison d'agnelage et de se demander s'il est possible de faire quelque chose de différent pour favoriser un meilleur environnement à l'intérieur de l'étable. La pluie ou la neige est-elle entrée par un côté ? L'intérieur était-il humide ? De nombreuses toiles d'araignées se sont-elles formées ? Si la réponse à l'une de ces questions est "oui", il est probable que l'étable n'est pas suffisamment étanche ou ventilée, voire les deux. 

2. Quelles sont les conditions dont les brebis et les agneaux ont besoin pour un agnelage réussi ? 

Les brebis et les agneaux se développeront si les conditions à l'intérieur du bâtiment d'agnelage sont chaudes et sèches. Une bonne ventilation y contribue car elle permet aux matériaux de la litière de rester secs et au bétail de respirer de l'air frais, plutôt que de l'air qui a circulé à plusieurs reprises dans l'étable. Cela réduit le risque de propagation des maladies respiratoires.  

Un nettoyage complet avant l'arrivée des brebis contribuera également à la réussite des agneaux. Cela implique le nettoyage de tous les résidus de matériaux ainsi que le lavage et la désinfection de toutes les surfaces afin de tuer tous les insectes qui pourraient causer des maladies chez les agneaux.  

3. Comment préparer un espace ventilé et étanche pour l'agnelage ?  

Il peut être tentant d'essayer de protéger les brebis et les agneaux du vent et de la pluie en empilant des bottes de paille le long des côtés ouverts pour bloquer le mauvais temps. Cependant, cette approche peut entraîner des problèmes de ventilation, ce qui signifie que les conditions deviennent rapidement humides car le flux d'air a été bloqué.  

Des solutions temporaires et semi-permanentes comme grillages à clipsersont un moyen rentable de créer un environnement confortable à l'intérieur de l'abri. Les trous dans la maille permettent à l'air frais de circuler dans l'abri, tandis que la moustiquaire agit comme un coupe-vent et empêche la pluie ou la neige de pénétrer. Cela permet de garder la chaleur et la litière sèche. Ecrans roulants peuvent être utilisées de la même manière, sauf qu'au lieu de les monter et de les descendre chaque année, elles peuvent être installées et le grillage peut être déroulé selon les besoins. 

Une bonne ventilation et une bonne étanchéité ont pour effet de permettre aux brebis de mettre bas dans un environnement confortable. Les jeunes agneaux sont maintenus au chaud et respirent de l'air frais, ce qui réduit le risque de contracter des maladies. Ils bénéficient ainsi d'un bon départ, ce qui contribue à l'obtention de taux de croissance élevés avant et après le sevrage. En définitive, un agnelage réussi ouvre la voie à un troupeau rentable.